Je vais être mamie : que d’émotions !

Apprendre que l’on s’apprête à devenir grand-mère est un vrai tourbillon d’émotions. Chacune vit cette grande annonce à sa manière. Dans la tête, se bousculent joie, excitation, allégresse, mais parfois aussi, un peu de nostalgie ou d’appréhension. Et c’est bien normal ! Quel chamboulement que de franchir une nouvelle étape de sa vie ! Et aussi, de voir son propre enfant s’apprêter à devenir lui-même parent. Passé la surprise de cette grande nouvelle, vient le temps des questions…

Quelle mamie vais-je être ?

Simone de Beauvoir a écrit : « On ne naît pas femme, on le devient ». Mais comment devient-on mamie ? Tout comme la future mère, la future grand-mère a quelques mois pour se préparer… Certaines trépigneront d’impatience, d’autres mettront un peu de temps à s’imaginer dans cette nouvelle peau.

Et si, finalement, il s’agissait d’accepter que vous n’allez pas changer ? Que vous serez toujours la même femme, la même maman ? Car c’est bien doté de votre personnalité, votre caractère et votre humour que vous accueillerez ce nouveau petit être dans votre vie.

Quel rôle jouer ?

Ce que vous pouvez vous demander en revanche, c’est la place vous souhaitez accorder à votre petite-fille ou votre petit-fils : dans votre emploi du temps, en tout cas, car dans votre cœur, soyez sûre qu’elle sera immense !

Si vous vivez loin de votre futur petit ange, il ne sera pas question de faire la baby-sitter chaque semaine. Mais la fréquence ne fait pas nécessairement la qualité de la relation. Les grands-parents sont, pour l’enfant, des passeurs d’histoire et de savoir, des conteurs, des éveilleurs au monde qui les entoure. Quand les parents courent en permanence, jonglant entre vie professionnelle, vie sociale et impératifs du quotidien, les mamies et papis, eux, prennent le temps. Ainsi, ils deviennent peu à peu des repères apaisants, au fur et à mesure qu’une relation tendre et complice se tisse.

Comment ai-je envie d’être appelée ?

Vous en conviendrez, peu de futures grands-mères ont envie de se faire appeler « Mémé ». Et cela tombe bien, car de nombreuses autres possibilités s’offrent à vous !

Si vous n’êtes pas séduite par le traditionnel « Mamie » ou le plus classique « Grand-mère », de jolis surnoms fleurissent un peu partout : Mamou, Mamoune, Moune, Mamilou, Maminou, Grandmaman, Grandma, GrannyNanou

Certaines optent pour un surnom personnalisé à partir de leur prénom (Mamie Jacqueline devenant ainsi « Mamie-Line »). D’autres puisent leurs idées dans leurs origines, en se faisant appeler « Amona » (grand-mère en basque), ou « Mammig » (en breton).

Le conseil de Fripoune pour vous préparer avec humour !

Pour vous faire patienter avant le grand jour, pour faire baisser la pression ou vous préparer à ce fabuleux événement, de nombreuses ressources existent : livres, vidéos, sites web dédiés aux grands-parents… Pourquoi pas le faire avec humour ? Fripoune vous recommande chaudement la lecture du Guide de survie des jeunes grands-parents : plaisir garanti ! et biensûr de choisir le merveilleux bouquet de layettes à offrir aux futurs parents pour cette merveilleuse annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *